Professeurs > Guy–François Leuenberger

Guy–François Leuenberger

Né en 1983, Guy-François Leuenberger est pianiste, compositeur et arrangeur.

Après des débuts à l’École de Musique de Cossonay chez Nicole Chanson et François Margot, il acquiert sa formation professionnelle à la Haute École de Musique de Lausanne (HEMU) auprès de Christian Favre, Gary Magby, Anthony di Giantomasso et William Blank. Il est également titulaire d’un Master en composition, section Jazz de l’HEMU dans les classes d’Emil Spanyi et de Pierre Audétat.

Guy-François Leuenberger est lauréat de la Bourse Leenaards 2011.

Comme chef de chant et compositeur, il est régulièrement sollicité par l’Opéra de Lausanne et l’École-Atelier Rudra Béjart.

En tant qu’arrangeur, il collabore avec diverses formations en Suisse et en France (Camerata et Sinfonietta de Lausanne, Ensemble Paris Virtuosi, Ensemble Délit de cuivres, Michel Tirabsoco).

Actif depuis près de 20 ans en Suisse romande et en France, il est amené à jouer avec de nombreux chanteurs lyriques et formations chorales. Il occupe le poste d’accompagnateur de la classe de comédie musicale au Conservatoire de Lausanne.

Depuis 2018, Guy-François Leuenberger dirige l’École de Musique de Cossonay et y enseigne la théorie musicale.

Parmi ses dernières créations, on peut citer : “Le Ruisseau Noir” (opéra, 2015), “40’n Symphony” (symphonie, 2016), “Verset III” pour la cantate de Pâques 2017 (composition collective, 2017), “Avec toi” (5 mélodies pour mezzo-soprano et orchestre, 2018).

Prochaine création : “Le Petit Chaperon Rouge” , opéra pour jeune public  (commande de l’Opéra de Lausanne)

Cours

Solfège
Moyen

Le second cycle du cursus de Solfège a pour objectif le développement de la créativité musicale, tout en renforçant les bases de la lecture et de l’écriture musicale.
L’accent est mis prioritairement sur la découverte de la composition musicale au travers de projets en lien avec les cours d’instrument.

Solfège
Avancé

Le troisième et dernier cycle du cursus de Solfège a pour objectif l’autonomie de l’élève pour la lecture et la création d’une partition musicale.
L’accent est mis prioritairement sur la maîtrise des notions théoriques et la découverte de l’analyse. En parallèle, la pratique de la lecture et de l’écriture s’intensifie et se complexifie.